La belle Adèle

par Agathe  -  25 Juin 2017, 18:52  -  #Pour les grandes

La belle Adèle

Aaaaaahhh Adèle...

 

Une robe sur laquelle j'ai flashé très vite et qui me faisait baver..

 

Aussi, j'ai attendu de me rendre au salon CSF de novembre dernier pour m'offrir le patron sur le stand de République du Chiffon (ainsi que Dominique), avec la joie d'un enfant qui s'offre un jouet pour lequel il a économisé pendant des années..

 

Oui, je sais, il m'en faut peu, j'ai des plaisirs simples et je l'assume !

 

J'ai ensuite sagement patienté pour acheter le tissu idéal, je ne voyais d'autre choix depuis le début, que la jolie viscose Arrows de See You at Six. J'ai eu beau réfléchir, pour moi, c'était LE tissu qui allait sublimer cette robe.

 

 

 

 

La belle Adèle

Autant j'ai eu hâte de la coudre, autant, juste avant de la commencer, j'ai eu un mauvais pressentiment que j'ai attribué au déplaisir de coudre sous la pression. J'avais effectivement prévu de la porter pour ma fête d'anniversaire, ça me donnait donc une dizaine de jours pour la réaliser..

 

"J'y vais mais j'ai peur"

 

Effectivement, je n'ai pas été déçue..

 

Mais que je rassure tout le monde, ça n'a RIEN à voir avec le patron, j'ai eu l'impression d'être maudite, tout simplement, rien n'allait comme prévu, je n'ai pas arrêté d'enchaîner les erreurs d'inattention toutes bêtes, mais qui m'ont considérablement ralentie puisqu'il fallait régulièrement tout défaire... et tout refaire.

Entre autre, j'ai tenté de trouver comment insérer la bande d'encolure dans la patte de boutonnage pour que ce soit plus propre. J'avais vu cela sur le site de Sandra's hand mais je n'ai pas compris la manip en regardant ses photos.

 

Après avoir fait des essais sur des chutes, je me suis lancée. Oui, sauf que je n'avais pas reproduit exactement ce que j'avais réalisé sur mes tests. Donc une fois la bande d'encolure posée, cousue, retournée et recousue (j'étais contente de moi !) je me suis rendue compte en repassant ma pièce que j'avais mal positionné la patte de boutonnage qui se trouvait repliée une fois de trop, ce qui raccourcissait d'autant (x2 car il y en a une de chaque coté, héhé) le haut de la robe.

La belle Adèle
La belle Adèle

Bref, je me suis tellement énervée que j'ai pris des photos à chaque étape en recousant tout ça, dans l'idée de faire un tuto pour celles que ça pourrait intéresser... C'est à venir !

 

Pour le reste aucun souci en temps normal, il faut juste s'armer d'un peu de minutie et avoir toute sa tête, ce qui n'était visiblement pas mon cas tout au long de la couture de cette robe. J'ai même réussi à ne poser que 4 boutons au lieu des 5 préconisés (et je trouve que 4, c'est effectivement juste pour que ça ne baille pas..), sauf que je ne m'en suis rendue compte qu'une fois les boutons posés (je sais pourtant compter jusqu'à 5 normalement), tout à été comme ça. Aiguille qui casse, réglages de la surjeteuse qui bougent... rien ne m'aura été épargné !

 

Autant dire que vu ma déveine depuis le début de l'aventure Adèle, je n'ai pas tenté de réaliser de vraies boutonnières, et posé des pressions Kam, même si je concède que de jolis boutons auraient donné un charme supplémentaire.. mais je sentais que rater mes boutonnières m'aurait achevée..

 

Donc AUCUN souci pour le patronage et les explications, si on a toute sa tête et un peu de patience pour découper les 11 pétales (donc 44 pièces), ça le fait !

 

La belle Adèle

Je suis au final très bien dans ma petite robe, la viscose est très agréable à porter. 

 

Je l'ai commandée chez Lulu la Luciole, mercerie en ligne que je recommande pour sa rapidité, son choix de tissus et les petites attentions qu'elle glisse dans le colis (ça fait toujours plaisir). Cette mercerie m'a sauvé la vie puisque cette viscose n'était plus disponible dans les merceries en lignes sur lesquelles je commande habituellement (imaginez mon effroi, finalement, c'est peut-être là que tout à commencé...)

 

Vu cette expérience, et parce que le modèle est relativement original, je ne pense pas la recoudre, cela dit, si c'était à refaire, je supprimerais peut-être les poches (même si ça me manque quand il n'y en a pas), car cela donne un coté plus "bouffant" à la robe qui ne me sied pas forcément très très bien.. mais c'est de l'ordre du détail.

 

J'aime cette robe originale dans ce tissu électrique et c'est le principal !

 

La grossesse aura été difficile, mais j'ai accouché d'une jolie Adèle et je ne le regrette pas !

 

Cette experience m'a confirmé que je ne suis décidément pas faite pour coudre sous pression, mes péripéties n'étant dues qu'à l'étourderie et la fatigue.. que cela ne vous dissuade pas de coudre ce joli modèle, le jeu en vaut la chandelle !

 

 

 

La belle Adèle
La belle Adèle
La belle Adèle
La belle Adèle

Patron : Robe Adèle de République du chiffon, dispo ici

Tissu : fabuleuse viscose Arrows de See You at Six acheté chez Lulu la luciole

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

SandRyne 02/07/2017 13:25

Hé ben ma pauvre ! Quel parcours du combattant !
Je déteste également travailler sous la pression ! Et c'est vrai que c'est là que je fais le plus de bêtises qui ne devraient pas être !
La robe est jolie : elle te va très bien !
Bisous !*
SandRyne

Agathe 02/07/2017 21:50

Oui c'est vraiment là qu'on fait le plus de boulettes, mais ça lui donne encore plus de valeur !

Pascale 25/06/2017 20:04

Sublime ! Ta patience a été récompensée. Ce tissu est fabuleux et convient tellement bien à cette Adèle. De plus, elle te va tres bien. Les pétales me font vraiment peur ainsi que la patte de boutonnage. Aussi je vais laisser ce modèle a des couturières plus averties meme si je bave devant. Belle couture.

Agathe 26/06/2017 21:03

Merci Pascale ! Cette robe n'est pas compliquée, tout est bien expliqué,, il faut juste prendre son temps. Pour la patte de boutonnage, ke compte faire un tuto prochainement, enfin, quand j'aurai un peu de temps...